L’association d’infermières de l’état de Pennsylvanie est devenue le premier groupe médical à se déclarer formellement en faveur d’une législation sur le cannabis. L’association, qui représente plus de 212.000 infirmières registrées en Pennsylvanie a recommandé un projet de loi qui légaliserait l’utilisation de cannabis à des fins médicales dans l’état.

Le groupe pense que la marihuana à des fins médicales mérite plus d’essais cliniques et peut être une option de grande valeur pour traiter certains patients. « Nous avons entendu beaucoup de nos patients et de leurs familles sur le sujet, notamment de ceux qui ont des crises où les traitements médicaux traditionnels ne sont pas efficaces » a affirmé Betsy Snook, la PDG de l’association.

Le projet de loi, appelé la « Loi sur l’utilisation compassionnelle de cannabis à des fins médicales » permettrait aux patients ayant une ordonnance de leurs médecins d’obtenir du cannabis à des fins médicales auprès de centres de soins autorisés et établirait la surveillance étatique des cultivateurs de cannabis et des dispensaires.

Bien que des médecins individuels aient manifesté leur appui au projet de loi sur le cannabis, celle-ci est la première fois qu’une association de professionnels de la santé l’a fait. Snook a dit que la recommandation est motivée par le code d’éthique de l’association d’infirmières et par le désir de provoquer des changements sociaux ainsi que de soulager les symptômes des patients.

Le projet de loi a été parrainé par les sénateurs de l’état de Pennsylvanie, Daylin Leach et Mike Folmer, et a reçu l’appui de familles à des enfants à l’épilepsie réfractaire aux médicaments dont les symptômes pourraient être traités avec du cannabis. Pourtant, le gouverneur de Pennsylvanie, Tom Corbett, a affirmé qu’il opposerait son veto au projet de loi puisque le cannabis est toujours illégal en vertu de la loi fédérale.

Source : Seattle Municipal Archives sur photopin cc