Les éditeurs de Scientific American sont les derniers à demander une levée de l’interdiction qui dure depuis des décennies des recherches sur les drogues psychoactives aux États-Unis. Dans un article publié dans le numéro de février, ils affirment que les restrictions légales sur les drogues telles que le cannabis, la MDMA et le LSD empêchent des recherches qui pourraient affecter considérablement le traitement des maladies mentales et d’autres troubles de la santé.

Les auteurs de l’article constatent que les découvertes de nouveaux médicaments psychiatriques se sont presque arrêtées et notent que les traitements pour des troubles tels que la dépression et la schizophrénie n’ont pas avancé depuis des décennies. Ils pensent que les innovations dans le développement des médicaments psychiatriques accélèreraient si le statut juridique des drogues psychoactives était changé pour faciliter les recherches.

Les auteurs recommandent entre autres mesures que les drogues psychoactives telles que le cannabis soient reclassées comme drogue de l’annexe II, une classification moins stricte. Le cannabis est actuellement une substance sur l’annexe I, la catégorie la plus restrictive.