La semaine dernière, Tilray a annoncé des plans d’investissement à hauteur de 20 millions € (29 millions $ ) dans un Campus de l’Union européenne après avoir obtenu les licences du Gouvernement du Portugal pour importer la génétique du cannabis et cultiver le cannabis à des fins thérapeutiques.

« Le Campus européen de Tilray est une nouvelle étape dans le cadre de notre effort stratégique pour créer la marque de cannabis thérapeutique la plus fiable et respectée au monde », a déclaré Brendan Kennedy, Président-directeur général de Tilray. « Nous avons travaillé ferme ces deux dernières années pour trouver le meilleur site de culture, de traitement et de recherche capable de répondre rapidement à la demande croissante de produits à base de cannabis à usage thérapeutique, de haute qualité en Europe. Le Portugal jouit d’un climat idéal pour cultiver le cannabis, offre du personnel de santé hautement qualifié et une communauté de recherche dynamique. Il est plus écologique et économique d’approvisionner les patients européens depuis le Portugal qu’à partir des régions septentrionales. »

Le Campus européen inclura des sites de culture en intérieur, en extérieur et sous serre, ainsi que des installations pour traiter, conditionner et distribuer le cannabis à usage thérapeutique et les produits thérapeutiques dérivés des cannabinoïdes. Intégré dans le Parc de recherche des sciences de la vie et des biotechnologies BIOCANT, le Campus européen servira de plateforme centrale pour les travaux de développement des produits et de la recherche clinique de Tilray, dans toute l’Europe.

Tilray loue actuellement des surfaces cultivées en intérieur et en laboratoire au sein de BIOCANT. Ce mois-ci, Tilray engagera la construction d’une serre et d’une installation de traitement sur la propriété acquise par l’entreprise. La phase 1 du projet, qui devrait s’achever d’ici le printemps 2018, comprend un laboratoire en intérieur et une banque génétique, des sites de culture en extérieur, une serre de 10 000 m2 et une installation de traitement sur 1 500 m2. Les phases successives, qui devraient s’achever d’ici 2020, ajouteront 15 000 m2 de surface cultivée sous serre, et 1 500 m2 supplémentaires pour le traitement. Ces trois prochaines années, le projet devrait créer 100 emplois directs en pourvoyant notamment le personnel requis pour des postes hautement qualifiés.

D’ici la fin 2017, Tilray devrait exporter des produits à base de cannabis thérapeutique vers cinq pays supplémentaires. L’entreprise prévoit également d’annoncer l’octroi de licences fédérales par plusieurs autres pays, ainsi que des partenariats de recherche au Portugal, en Allemagne et dans d’autres pays du monde.